<< Photo de rue : projet Pause-Café

Semaine_1_01

Au crépuscule de la saison des couleurs il y a quelques semaines déjà, je suis allé me balader dans les sentiers d’un boisé situé à environ 20 minutes de marche de chez moi. J’ai découvert son existence il y a quelques années et je m’y rends à l’occasion, malheureusement pas toujours accompagné de ma caméra.

Ce boisé qui a résisté jusqu’à maintenant à l’étalement urbain de la banlieue ou j’habite, abrite un sympathique petit étang. Pendant que je contemplais l’étendue d’eau devant moi, un petit projet personnel a germé dans mon esprit :

Suivre l’évolution de cet humble lieu au cours des semaines et des saisons en prenant régulièrement des clichés de l’étang, toujours du même emplacement de prise de vue. Une espèce de timelapse rudimentaire quoi.

À travers cet exercice, je dois avouer que j’ai l’espoir de retrouver une scène magnifique qui s’est offerte à moi dans le passé alors que je n’avais pas apporté de caméra.

J’ai étoffé le projet en m’inspirant des principes de « la contemplation photographique » de Michel Proulx. Vous trouverez des détails cette approche dans l’excellent résumé offert ici par Stéphanie Rault du Club de photo Saint-Lazare.

Je profiterai donc de mes balades pour explorer les rives de l’étang à la cueillette des trésors visuels que les conditions du moment offriront au regard.

La seule règle : éviter de laisser passer plus d’une semaine entre deux visites à l’étang.

J’ai attendu d’avoir effectué quelques visites avant de présenter ce projet parce que je voulais m’assurer que je serais en mesure de relever le défi et qu’il y avait vraiment matière à partager le fruit de cette démarche. Rassuré par les résultats obtenus jusqu’à maintenant, je me lance. Voici donc, avec un peu de décalage, les premières photos de L’Étang.