<< Olympus OM-D E-M5 Mark II : la macro confortable
Lumières Abstraites : photosophie appliquée >>

 

Je suis amateur de jazz et hier j’ai eu le plaisir d’assister à une prestation musicale de haut niveau. Un heureux hasard m’a permis de découvrir le Trio Sylvain Neault lors de son spectacle à la Plaza Limoilou du quartier du même nom, dans le cadre de ses jeudis-jazzons.

Sylvain Neault et ses deux compères David Gagné et Olivier Forest ont offert aux personnes présentes un univers musical diversifié et qui sortait des sentiers battus. Standards du jazz et répertoire du Moyen-Orient (arabe et klezmer) se sont côtoyés avec bonheur. Ce qui m’a particulièrement impressionné de ces musiciens, c’est leur talent à créer un son riche et dense avec des instruments si peu polyphoniques.

Violon, contrebasse, percussions (une caisse claire, une cymbale et … les poteaux à proximité), une musicalité de premier ordre, voilà les ingrédients d’un concert sans prétentions mais réjouissant pour les oreilles. Et pour rajouter au plaisir, celui-ci se déroulait en début de soirée dans un endroit décontracté, en plein cœur d’un quartier où il semble bon de vivre.

Même Dame Nature s’est montrée magnanime en nous offrant de belles percées de soleil, bien qu’elle nous ait donné des sueurs froides (nous sommes à Québec, ne l’oublions pas) en déversant de fortes averses peu avant l’heure du spectacle et en se permettant quelques brins de pluie pendant celui-ci. Charmée elle-aussi par la musique peut-être?

""</a

""</a

""</a

""</a

""</a

""</a

""</a

""</a

""</a