<< « Shooting-portrait » impromptu
Un heureux détour >>

Samedi le 21 janvier dernier, je me suis joint à une sortie photo de groupe du Club de photo Dimension. Nous étions plus d’une vingtaine de membres à nous rendre à LA COURSE DE LA BANQUISE PORTNEUF, une des sept épreuves de course de canot du Circuit Québécois de Canot à Glace de la saison 2016-2017. 

L’organisateur de cette sortie nous recommandait de nous munir de longues focales car nous devions prévoir prendre nos photos à partir du quai.  

Il y a quelques années, j’ai assisté à cette course de canot sur le fleuve.   Nous avions fait beaucoup de prises de vue directement sur la banquise de la baie à cette occasion. J’ai été surpris de cette consigne, et j’ai donc induit que les règles de sécurité avaient été renforcées. Par contre, je savais que les compétiteurs se préparaient sur les berges avant de se lancer sur la banquise. Nous aurions donc l’occasion de les côtoyer avant le départ.

Pour cette activité, j’ai décidé de me munir de mes deux boîtiers en misant sur les forces de chacun.  Je minimisais ainsi le changement de lentille.  J’ai opté pour mon boîtier Olympus avec un zoom 75-300mm pour la prise de vue pendant la compétition. Je profitais ainsi de la plus longue focale dont je dispose (équivalent d’un 150-600mm en plein format).  J’ai apporté également ma 7-14mm pour les prises de vue rapprochées sur la berge et le quai.  Par contre c’est ma 24-70mm montée sur le boîtier Nikon que je prévoyais utiliser en priorité pour cette partie.

Sur place

Les conditions météo se sont montrées confortables, faute d’être inspirantes.  En effet le soleil annoncé au milieu de la semaine pour cette journée de samedi n’était qu’une vue de l’esprit.  Le ciel était gris et couvert. Une fois sur place, plusieurs panneaux déconseillaient de descendre dans la baie en raison des crevasses présentes. D’autre part, le temps doux des derniers jours avait permis au fleuve de se dégager et la glace semblait plutôt friable par endroit.

J’ai donc décidé de me montrer prudent et de respecter la consigne de rester sur le quai pour faire de la prise de vue, ce qui limitait singulièrement les possibilités de clichés qui sortent de l’ordinaire. Par contre, j’ai eu le plaisir d’échanger plus longuement avec quelques membres de notre groupe. Ce n‘est que plus tard que j’ai réalisé que quelques-uns d’entre nous avaient fait preuve d’audace et avait réussi à se dénicher des sites au cœur de l’action.

Inutile de vous dire que je me suis empressé de m’informer auprès de ceux-ci sur la façon dont ils ont procédé pour y arriver dès que nous nous sommes retrouvés tous ensemble.  Je me suis promis que si jamais j’assistais à nouveau à cette compétition sportive, je ferai mon possible pour être plus opportuniste et audacieux en profitant de leur expérience afin de réaliser des photos plus satisfaisantes.

Et, comme il se doit, cette matinée s’est conclue rassemblés autour d’une table à partager un bon repas.

Je vous présente les images que j’ai retenues de cette journée.  Compte-tenu des contraintes que je me suis imposé, je suis assez satisfait des résultats.  J’aime particulièrement celles qui ont un caractère impressionniste.